Est-ce ainsi le monde ?… aussi grand, aussi beau ?

 

Est-ce ainsi le monde ?... aussi grand, aussi beau ?

 

Mes loisirs sont les incessantes découvertes qu’offre la nature et les animaux qui la composent.

Ma bataille est le respect de cette nature très menacée ; ainsi que la protection et les droits de tous les animaux, lesquels, sans distinction d’espèces, deviennent des en jeux commerciaux ou des outils de distraction !

 Mon désarroi se porte sur l’utilisation et la destruction que l’homme  s’autorise, et de manière de plus en plus organisée sur tout ce qui vit ; justifiant ses raisons inavouables d’un jargon « porteur »  qui n’est finalement que commercial…

. Tous ces animaux utilisés à des fins strictement  mercantiles (élevages intensifs de toutes espèces…)  où le maintien des reproducteurs et la destinations finale des animaux produits est un scandale qu’il ne faut pas cesser de dénoncer…

. Ceux utilisés à des fins dites « sportives » (chasse, course, expositions…) dont les victimes de ces « petits jeux » se comptent par centaines de milliers chaque année …  

Ceux utilisés à des fins « ludiques » (zoo, cirques, tauromachie…) ou encore des milliers d’animaux sont bafoués, torturés, persécutés … pour amuser un public … et de tous âges !…

Tant et tant d’espèces, de variétés et de races d’animaux, sélectionnées pour leurs aptitudes à satisfaire des envies bien humaines ! … ET POURTANT … CETTE NATURE NE NOUS DOIT RIEN !

Et en ce mois d’août, je pense aussi à toutes ces pauvres créatures que tout un chacun aura rencontrées, désirées, apprivoisées, puis aura abandonnées sans vergogne – celles là aussi se comptent par milliers chaque année … 

l’homme est-il tant dénaturé ?… a t-il oublié qu’il n’est qu’un maillon de cette chaîne NATURE si fragile ?…

p1060689.jpg

 

suite, ci-dessous…

CARL, mon chien, celui qui m’inspire et pour lequel j’aimerais être telle qu’il me voit …

carlandco121.jpg 

Carl est né lévrier en Espagne et ce n’est pas de sa faute. Il est de ces chiens longilignes souvent qualifiés de… »nobles » – « fiers » -  « rapides »… tant d’adjectifs qui ne sont que des considérations humaines. Dans la réalité ils sont plutôt désservis par leur phénotype, puisque bien plus que choyés et admirés pour ce qu’il sont, l’homme s’est empressé de les utiliser pour de scandaleux « divertissements ».

Par le poème qui suit, Carl vous raconte son passé, et celui de tant d’autres …

 carlandco051.jpg Je m’appelle Carl, lévrier Galgo

De couleur noire, je porte le deuil de mes compagnons d’infortune,

Je suis le témoin de ce qu’ils appellent les « coutumes »

Peu importe mon passé puisque des amis m’ont sauvé,

Mais le sort de mes compagnons m’a tant éclaboussé…

Mes cousins sont nés au pays de Shakespeare

Où l’on ne songe qu’à les faire courir

Pour nous au pays des fiers taureaux,

Comme eux, le sang coule sur notre peau.

Lévriers sans identité, nous portons un seul nom,

Pour leurs petits jeux, nous sommes « chiens d’utilisation »

Sur nos allures ils se font hidalgos

Nos performances les font maestro.

Ils abusent de notre vitesse dont ils font leur noblesse,

Exploitent nos caractères, dont notre gentillesse ;

Captifs d’un enfer organisé, esclaves d’un orgueil démesuré,

Aux noms « d’honneur, culture, identité … » dont ils aiment s’affubler…

Petits lévriers … ne naissez plus !

A deux ans vous finirez aussi en rebus,

Ces gens là sont trop tyranniques et cupides

Pour que je puisse imaginer votre avenir limpide.

Pour ceux qui ne savent pas encore :

Le nombre de nos victimes de leurs scandaleux « sport »,

Qui chaque année sont persécutées et puis tuées,

Ou convoyées en pays lointains pour être « recyclées »…

Au delà de 50.000 en Espagne,

Beaucoup plus encore en Grande Bretagne …

Sans foi ni loi et sous prétexte de « tradition »

Les paris et gains d’argent étant en réalité leur unique ambition.

Honte à ceux là qui nous font tant souffrir

A leurs complices qui refusent d’intervenir ;

Les enfants de ces « pères » ne doivent plus en être fiers

Et doivent refuser de devenir leurs disciples et tortionnaires.

Si nous survivons à leurs sévices,

Et que nos corps restent couverts de cicatrices,

Elle ne sont que le miroir de toute cette cruauté,

Que vous devez dénoncer, pour tenter de les sauver.

Que cessent enfin ces agissements qui répugnent

Moi je voudrais rêver que des miens le regard se rallume…

Que des gens sensibilisés réagissent

Afin que des lois empêchent ou punissent. 

 

                      carlo.jpg


octobre 2018
L Ma Me J V S D
« août    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Auteur:

chezcarl

Catégories

  • Pas de catégorie

Commentaires récents

Archives


la ferme nature |
planetcapricorn |
photos des calamity |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Bonne Journée !!
| Internet et moi
| Créaphotos